Notre "faire" notre pratique est diverse. On peut distinguer gestes et actes individuels, actions et rites collectifs. Aucune société n'est dépourvue de rites. Un rite désigne une cérémonie, un acte liturgique (du grec leitourgia : leitos le public // laos le peuple; et -ourgia, suffixe dérivant de ergon, oeuvre) ou plus généralement une coutume ordonnée, organisée et dont les règles se trouvent inscrites dans un livre nommé "rituel". Leur signification est d'abord religieuse, historiquement. Les rites marquent et induisent un passage : réveillon du nouvel an, .départ à la retraite en entreprise... Ils fondent l'appartenance à un groupe et à une lignée, une tradition. Ils renforcent l'identité d'un groupe, ils contribuent à l'intériorisation.. Le rituel de la Confirmation est une aide "à célébrer, d'une façon suffisamment adaptée aux lieux et aux circonstances, la présence dans l'Eglise de l'Esprit de Pentecôte."

Il y a des enseignements qui prétendent ne s'adresser qu’au cerveau et il y a les rites qui s'adressent à la personne tout entière. Ils donnent à entendre, à voir, à sentir, à goûter, à toucher; ils émeuvent, ils éprouvent, ils "touchent" Ils sont une expérience, une pratique. Les rites transmettent obscurément une connaissance qui dépasse les discours. « Le jour au jour en livre le récit, la nuit à la nuit en donne connaissance » Ps.18 (merci Brigitte !)

Confirmation = Imposition des mains sur tous et onction d'huile sur chacun.

Imposition des mains : protection-transmission-envoi. Ac.6,6 : Les apôtres imposent les mains aux sept diacres Ac.8,14…17 : Pierre et Jean descendirent chez les Samaritains et prièrent pour eux, afin que l'Esprit Saint leur fût donné…./… Ils se mirent à leur imposer les mains, et ils recevaient l'Esprit Saint. Ac.9,17 : Ananie « imposa les mains à Saul et lui dit : «Saoul, mon frère, celui qui m'envoie, c'est le Seigneur, ce Jésus qui t'est apparu sur le chemin par où tu venais; et c'est afin que tu recouvres la vue et sois rempli de l'Esprit Saint.» Ac.13,1 : l'Esprit Saint dit à l’Eglise à Antioche,: «Mettez-moi donc à part Barnabé et Saul en vue de l'œuvre à laquelle je les ai appelés.» Alors, après avoir jeûné et prié, ils leur imposèrent les mains et les laissèrent à leur mission. Donc, envoyés en mission par le Saint Esprit, descendirent à Séleucie, d'où ils firent voile pour Chypre. Ac.19,1-7 : Paul, à Éphèse, trouva quelques disciples et leur dit : «Avez-vous reçu l'Esprit Saint ?» …/…quand Paul leur eut imposé les mains, l'Esprit Saint vint sur eux, et ils se mirent à parler en langues et à prophétiser. Ac.28,8 : Paul alla voir, le père de Publius, en proie aux fièvres et à la dysenterie, pria, lui imposa les mains et le guérit. 1tim.4,14 : Paul dit à Timothée : Ne néglige pas le don spirituel qui est en toi, il t'a été conféré par une intervention prophétique accompagnée de l'imposition des mains du collège des prêtres. 2tim.1,6 : C'est pourquoi je t'invite à raviver le don spirituel que Dieu a déposé en toi par l'imposition de mes mains.

Onction d'huile : Un geste = Oindre : toucher le corps, enduire, frotter en appuyant, (en grec chrisma, celui qui est oint, qui a reçu l'onction: christos); mais l'origine est religieuse et signifie "reconnaître ou conférer un caractère sacré" consacrer Lc.4,18 : L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a consacré par l'onction, pour porter la bonne nouvelle aux pauvres. Il m'a envoyé annoncer aux captifs la délivrance et aux aveugles le retour à la vue, renvoyer en liberté les opprimés, 19 - proclamer une année de grâce du Seigneur. Matière = avec une huile, un onguent un signe = en forme de croix. Une parole = "sois marqué de l'ES, don de Dieu"

Un élément matériel = huile pénétrante, indélébile (sceau), douce (soin, soigner), assouplissante parfum, la bonne odeur du Christ (2Cor.2,15-16 : Grâces soient à Dieu qui, dans le Christ, nous emmène sans cesse dans son triomphe et qui, par nous, répand en tous lieux le parfum de sa connaissance. Car nous sommes bien, pour Dieu, la bonne odeur du Christ), impalpable, subtile, immaitrisable consacré par l'évêque à la messe... chrismale

Ainsi, par la Confirmation, nous sommes « configurés » au Christ définitivement